Revenir en haut Aller en bas
Be Good
Bonjour mon petit loup et bienvenue sur Be Good !
Ici nous sommes NC-18, car le H/Y/Y et la violence sont autorisés.
Néanmoins, si tu décides tout de même de t'inscrire en étant mineur, tu seras responsable de tout ce que tu pourras lire et écrire en ce lieu.
Alors n'oublie pas, et plein d'amour sur toi ♥

 :: Notre Petit Chez Nous ! :: Une bonne dose de vitamines D :: Complexe Sportif Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apprends-moi à être cool comme toi ! [Pv Ulric]

avatar
Arisu Shino
Admin - Panda Chouquette ♥
Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 16:39
Etre Cool !


Rester avec des personnes qui ont du succès et qui sont aimées t'aidera à socialiser. Ils attirent les autres comme des mouches et en gravitant autour de ces gens charismatiques, tu peux leur piquer leurs mouches et peut-être un peu de charisme aussi. Tu l'as bien compris et c'est pour cela que tu colle aux basques d'Ulric. Il est beau, charismatique et sportif, typiquement le genre de type à avoir un tas de groupies à ses pieds et un fanclub secret aux règles stricts qui leur fait la guerre. Tu ne veux pas faire partie de ce genre de club, tu es de ceux qui veulent générer ce genre de club. Tu cherches toujours de l'attention et de la reconnaissance, surement pour palier à cette solitude qui te colle à la peau. 

Avec Ulric, ça ne s'est pas toujours bien passé. Tu l'as pris en chasse sans prévenir. Ne le lâchant pas d'une semelle, imitant certains de ces faits et gestes et certaines de ses expressions pour apprendre. Apprendre a devenir populaire et appréciée. Apprendre a attirer les regards et avoir du succès. Bien sûr, ton comportement l'a agacé, qui ne le serait pas après tout ? Mais tu as su rectifier le tir, l'amadouer, lui montrer un peu plus qui tu es vraiment. Ou plutôt comment tu aimerais que les gens te voient. Car ce que tu es, tu le gardes pour toi. Tu ne laisseras jamais personne avoir le pouvoir de t'influencer ou d'influencer ta vie et tes relations, ni même la vision que tu aimes donner aux autres de toi-même.

C'est pour ça que tu es allongée sur les gradins du gymnase. Tenant ton téléphone au-dessus de ta tête, tu te mords la langue cherchant la meilleure stratégie pour prendre du territoire à ton adversaire. C'est ta grand-mère qui t'a appris à jouer au Go et au Shogi. Elle t'a enseigné la calligraphie et l'art du thé. Te racontait des contes nippons pour t'endormir. Elle t'a permis de renouer avec les traditions de tes origines orientales. Une sucette dans la bouche et une casquette enfoncée sur tes longs cheveux blonds, tu attends le retour de ton ami. Tu ne l'avais pas vraiment cherché après la fin des cours, tu es directement venu ici en sachant qu'il finirait par pointer le bout de son nez. Tu avais eu le temps de faire tes devoirs, tu t'étais assoupi quelques instants et tu t'occupais maintenant sur ton smartphone alors que l'endroit se remplissait petit à petit d'adolescents pleins de vigueur et d'énergie. 

Quelques-uns te saluèrent, mais tu étais trop absorbée par ta partie. Tu n'as jamais vraiment eu de jeux électroniques et depuis que tu es ici, tu t'es découvert une nouvelle passion. Téléphone, console portable, ordinateur, tu passais tous tes temps de vide sur tes supports technologiques. La partie est presque terminée, le score est serré, les pions noirs et les pions blancs se succèdent. Tu peux renverser la situation. Il te suffit d'une erreur, d'un manque d'attention de sa part. Tu sais comment l'avoir. Attaquer un autre point, attirer son regard et sa concentration ailleurs pour mieux le piéger. Les sourcils froncés au-dessus de tes grands yeux hétérochromes te donne une petite bouille concentré, presque contrarié, alors que plus rien ne semble exister autour de toi.  

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ulric D. Wellington
Tamarin Moqueur ♥
Messages : 24
Date d'inscription : 12/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 20:48
La coolitude


Un bon matin. Comme chaque matin, une envie merveilleuse de se recoucher. Un oreiller moelleux, une couette chaude et soyeuse, ils l'attirent tous les deux comme s'ils voulaient à jamais l'avaler. Mais malheureusement pour eux, Ulric reste rarement à paresser dans son lit, même s'il s'y sent comme un gros bébé.
Un pied chaud hors du lit, posé sur le carrelage froid, une grimace endormie et une larve se traînant jusqu'à la salle de bain, désireuse de prendre une douche. Un caleçon vole, l'eau chaude coule à foison, aspergeant son corps musclé avec vigueur, l'odeur du savon se propage dans la pièce. Puis il ressort, frais comme un gardon, un sourire sur le visage. Le Ulric connu reprend sa place, marchant d'un pas léger et souple, enfilant ses affaires au fur et à mesure qu'il se rapproche de la porte de sortie. Journée banale, après-midi sportive prévue avec des amis.

La journée se passa sans encombre. Le jeune homme croisait notamment nombre de personnes qui lui parlaient sans complexe, quelques unes avec timidité. Il faut dire qu'Ulric en impose. Son âge et le fait qu'il ne soit pas majeur est totalement éclipsé par sa carrure et sa taille immense. Sa mâchoire carrée et son visage de play boy en font craquer plus d'un, ce qui n'est pas pour le déplaire. Ulric joue beaucoup de son physique pour se faire apprécier, mais pas seulement. Une jolie parole, un encouragement, une blague légèrement moqueuse et un rictus sarcastique, voilà comment beaucoup de gens l'aperçoivent également. une en particulier. Sa meilleure admiratrice pas secrète du tout. Arisu Shino. Ce petit bout de chou blond, cette enfant blondinette adorable, a bien surpris notre Alligator les premières fois où il l'a rencontrée. Elle se démarquait surtout par son envie d'être comme lui, "d'être cool" comme elle le disait si bien. Il avait eu beaucoup de mal au début avec elle, tout simplement parce qu'il n'arrivait pas à s'en dépêtrer. Elle fut très collante, et Ulric est bien content qu'elle ne soit plus réellement ainsi. Il avait beau aimer les enfants, il y avait bien un moment où trop d'enfants lui tapait sur le système.

Notre sportif relève une mèche rebelle, est jette un coup d'oeil aux alentours. Sa séance de sport vient juste de se terminer, il aurait bien voulu se doucher, mais il devait voir quelqu'un juste avant.
Il salut ses amis du volley ball, et marche droit vers les gradins, ayant repéré sa boule de poil favorite. Elle ne l'a toujours pas vu. Il s'en doute bien, quand il voit ce qu'elle tient entre les mains, l'air concentrée. Il grimpe les marches, contourne la jeune fille, et s'accroupit juste derrière elle, murmurant de sa voix grave  un :

Alors jeune fille, tu gagnes ?



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arisu Shino
Admin - Panda Chouquette ♥
Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 22:30
Etre Cool !


La partie s'éternise, tu joues tes derniers coups et tu le sais. Mais ton piège se referme sur lui, tu l'entraînes à prendre des territoires inutiles alors que tes pions l'encerclent subtilement. Jouer au Go te fait penser aux meilleurs moments de ta plus jeune enfance. Les seuls moments où tu n'étais pas livré à toi-même, ou l'on s'occupait vraiment de toi et où tu pouvais te laisser aller. Pas trop non plus, car on aurait dit que ton grand-père te reprochait le comportement de ta mère. Tu devais toujours te tenir bien, être bien mise et très polie, ne pas faire le moindre pas de travers. C'est lors de ces parties de Go interminables que tu pouvais t'évader. Tu te donnais à fond, ton cerveau analysant chaque situation et chaque opportunité. Ne pas avoir qu'un coup d'avance, prendre conscience que si tu penses avoir un coup d'avance sur ton adversaire, il en pense surement de même. Tu aimais aussi t'imaginer chaque pion comme le bataillon d'une armée, des Samouraï en armure, prête à livrer une bataille sans merci pour l'honneur et la prospérité de leurs terres.

Ta grand-mère avait beau être anglaise, elle a toujours apprécié la culture japonaise, c'est peut-être ce qui a déteint sur ta mère et l'a poussé dans les bras de ton père. Mais la réalité est tout autre que ce que raconte les « on dit ». Cet homme ne l'a pas arrangé et ils se sont enfoncés dans les soucis. Tu ne feras pas la même erreur, quand tu seras en âge de te marier, tu trouveras un bon parti que tu sauras séduire et manipuler à ta guise, c'est bien comme ça que font les femmes à la télévision après tout. Tu sens ta casquette s'affaisser sur ton crâne, mais tu ne prends même pas le temps de relever ta visière, bien trop concentré. Tu ne veux pas perdre le moindre instant, la moindre occasion et ne pas prendre le risque d'oublier partiellement ta tactique. 

Là ! Tu le tiens ! C'est le moment ! Tu serres ton téléphone dans ta main en retenant une exclamation victorieuse. L'adrénaline n'a pas le temps de redescendre qu'une voix chaude et familière se glisse jusqu'à ton oreille par surprise, te faisant sursauter. Tu te tournes vers Ulric avec un grand sourire satisfait, te disant que même son entrée en scène est super cool et se demandant si c'était naturel ou s'il avait tout calculé. Mais pour l'instant, l'heure n'est pas trop à ça, tu es juste super contente de le voir et tu comptes bien profiter de votre relation privilégiée. Sans une once d'hésitation, tu lui sautes au cou : 

- Ulriiiic ! Je suis contente de te voir, tu m'as manqué ! … Pouah, tu pus la transpiration, il te faut une bonne douche !

Tu le relâches avec une grimace comique accompagnée d'un petit rire. Trop concentré dans ton jeu, tu ne l'avais même pas vu ni entendu s'approcher. Tu te promets intérieurement que la prochaine fois, c'est toi qui le prendras par surprise.
 

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ulric D. Wellington
Tamarin Moqueur ♥
Messages : 24
Date d'inscription : 12/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Nov - 23:20
La coolitude


Sa boule de poil bondit à son cou, vrillant ses tympans de sa douce voix fluette. Il grimace, et attrape ce sac rose à couettes et l'entoure de ses bras musclés et transpirant. Un sourire éclatant, les yeux plissés par le rire, un visage radieux, face à cette bouille d'ange craquante. Il aime bien trop taquiner cette petite peste adorable.

Salut princesse !

Il la chatouille un instant, passant ses doigts dans son cou, sur ses côtes, et puis sans prévenir, la hisse comme un sac à patate sur son épaule droite. La petit se débattant, le sportif riant à pleines dents, il se met en direction des douches, sifflotant comme dans un cartoon. Il traverse ainsi la moitié du gymnase, son paquet rose sur l'épaule, jouant des bras pour amuser l'enfant. Il salue ses amis, qui regardent étonnés la jeune fille posée sur son épaule.
Ulric finit par entrer dans les vestiaires des hommes qui heureusement, étaient vides. Il allume une des douches, et lorsqu'elle atteint une température convenable, il lance Arisu en-dessous, la trempant des pieds à la tête. Ayant veillé au préalable à ce que sa tablette reste dans sa main. Un incident tel qu'une tablette grillée n'aurait pas plu à la jeune fillette de 10 ans. Ulric lui adresse un sourire moqueur, les yeux verts pétillants :

Alors princesse, on fait trempette ?

Autre sourire en coin, clin d'oeil. Il commence à enlever son t-shirt de volley, ainsi que ses chaussures et ses chaussettes.

T'en fais pas, je te rejoins.

Il retire finalement son pantalon, restant en boxer, et se jette sous la douche à côté d'Arisu, lui tirant la langue d'un air enfantin. Il aime bien la titiller, surtout qu'il est parfois aussi gamin qu'elle peut l'être. Mais ça lui plaît. Cette atmosphère détendue et paisible, sans problème. C'est bien différent d'autrefois. Avant, il n'était satisfait que par les guerres, l'action et les blessures. Une cicatrice valait un trophée. D'ailleurs, cette cicatrice est toujours là. Le jeune homme passe machinalement son index sur la cicatrice qui barre son torse, sa plus belle réussite. Il n'en avait pas honte au contraire, ça lui rappelait ce qu'il avait vécu. Mais il se rendit compte de ce qu'il faisait, et s'accroupit devant la jeune fille trempée :

De toute façon grenouille, tu pourras pas être aussi cool que moi, j'ai une super cicatrice faite par un méchant. Y a pas plus classe.

Phrase moqueuse une nouvelle fois ponctuée par un sourire et un clin d'oeil.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arisu Shino
Admin - Panda Chouquette ♥
Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Nov - 18:29
Etre Cool !


L'étreinte d'Ulric te fait le plus grand bien, sa simple présence te fait te sentir heureuse. Tu te sens appréciée et il chasse cette solitude qui te pourchasse. Puis sa bonne humeur est contagieuse, il a l'air vraiment de tenir à toi alors quand il te serre dans ses bras, toutes tes pensées négatives te quittent. Et tu aimes l'entendre t'appeler "Princesse", tu te sens tellement précieuse et importante lorsque ces mots franchissent ses lèvres. Ses doigts te chatouillent légèrement te faisant tressauter et t'arrachant un petit rire mélodieux.

Puis soudain, tu sens tes pieds quitter le sol. Tu paniques un peu, agitant tes jambes dans le vide avant de sentir ton souffle se couper légèrement lorsqu'il te pose sur son épaule. Tu protestes, râles et gigotes, mais il te tient fermement et n'a apparemment pas l'intention de te laisser t'échapper. Tu appelles à l'aide à la moindre personne que tu croises, tu ne récoltes que des regards remplis d'incompréhension et des éclats de rire moqueur.

Une porte qui se referme, un pommeau de douche qui s'active et te voilà trempé de la tête aux pieds encore tout habillée. Dépité, voilà ton expression actuellement. Juste après monte ton indignation. Tu gonfles les joues, boudeuse. T'être fait avoir si facilement pas ce grand nigaud de tombeur... Mais qu'aurais-tu pu faire avec tes faibles forces de gamine de 10 ans face à un athlète de son genre ? Et en plus, il se permet sa petite réflexion pour te mettre hors de toi, ne sait-il pas encore que tu peux être rancunière ? Il a de la chance que tu l'aimes !

- Fais ton malin tant que tu le peu encore grand béta, je me vengerais !

Sur ces mots, tu ne te gênes pas pour l'asperger alors qu'il dit qu'il va te rejoindre. Cependant, ces quelques gouttelettes tièdes n'apaisent pas ta frustration. Le voyant se dévêtir pour te rejoindre sous la douche, tu fais de même. Tu retires d'abord ta casquette et défais tes cheveux. Tu retires ensuite ton petit pull et ton jean, conservant tout de même ta brassière et ta culotte par pudeur. Tu lances tes vêtements sur un banc, mais ta casquette retombe sur le sol.

C'est ce moment que choisi Ulric pour se glisser sous l'eau à tes côtés. Tu ébouriffes légèrement tes cheveux pour qu'ils soient bien mouillés de partout et lui donne un petit coup vengeur dans le bide. Suite à ce geste, tu t'immobilises. Elle a capturé ton regard, cette cicatrice sur son torse. Pleins de questions affluent dans ta petite tête blonde et il semble le remarquer.

-De toute façon grenouille, tu pourras pas être aussi cool que moi, j'ai une super cicatrice faite par un méchant. Y a pas plus classe.
- Hum... Je reconnais que ça fait un peu Super Héro... Nul ! Les meilleurs combattants n'ont pas de cicatrices ! Il faut que tu t'améliore mon petit, tu es faible !

Avec une grimace provocatrice, tu lui tournes le dos et commences à te shampouiner. Les questions ne quittent pas ton esprit alors que ta rancœur semble s'effacer. Tu profites de l'eau, de votre intimité et du calme de l'endroit. C'est plutôt relaxant. Pour t'empêcher de poser des questions indiscrètes, tu entâmes une conversation anodine :

- Hier Espoir m'a aidée à faire mes devoirs, elle est gentil, elle me fait penser à une petite mamie. Et il y a eu du steak à la cantine, j'adore la viande ! J'en mangeais que quand j'étais chez ma grand-mère avant. Il y a des garçons qui m'ont un peu embêtés, mais je leur ai rabattu le caquet !
 

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ulric D. Wellington
Tamarin Moqueur ♥
Messages : 24
Date d'inscription : 12/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Nov - 20:22
La coolitude


Ulric explose d'un rire sonore, remplissant les douches d'un éclat de ricanements joyeux. Il adore quand Arisu lui rabat son caquet de la sorte, avec son petit air de dame duchesse ou comtesse. Il mime un instant des poses de super-héros, lui montrant sa classe naturelle mais finit par s'excuser d'être si stupide, lui tirant la langue. Il reste accroupi à sa hauteur, lui enfonçant son index dans la joue, tel un chieur de bac à sable.

D'accord ma ptite Madame ! Je vais m'améliorer tellement que tu ne pourras jamais me rattraper. Mais ceux qui n'ont pas de cicatrices se sont peut-être jamais battu n'est-ce pas ?

Nouveau clin d'oeil, lancer de shampoing parfum homme, de mousse et d'eau chaude. La fillette fait mine de le bouder, lui tournant le dos d'un air de diva midinette, préférant se laver les cheveux que jouer avec lui. Ulric fait mine d'être attristé, puis repasse devant elle en canard, allant chercher le jet d'eau de la douche de l'autre côté. Il adore faire rire sa petite princesse. Finalement, elle qui paraissait soucieuse, elle enchaîne sur une discussion légère et banale, comme si elle voulait s'enlever une idée de la tête. Tu esquisses un sourire navré à l'évocation d'Espoir en mamie.

Hep princesse, c'est Espoir que tu traites de mamie la ? (un rire) En tout cas bravo si tu arrives à travailler avec un peu d'aide, bientôt tu y arriveras toute seule ! Quant aux garçons qui t'embêtent, tu leur dis la prochaine fois qu'ils auront affaire à moi !

Nouveau clin d'oeil, pichenette sur le front et sourire Colgate. L'eau chaude presque brûlante coule sur son dos, son torse, plaque ses cheveux contre son crâne. Mais comme à son habitude, Ulric est toujours aussi classe. Ses yeux verts pétillent, sa bouche esquisse un éternel rictus mi-moqueur mi-joyeux, il joue avec ses doigts dans les cheveux blonds de la fillette. Il y a un petit instant de silence, et Ulric regarde Arisu d'un air curieux. Elle a l'air pensive.

Tu souhaites me parler de quelque chose ?




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arisu Shino
Admin - Panda Chouquette ♥
Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Nov - 21:43
Etre Cool !


Les moments avec Ulric sont toujours légers et insouciant. Il est assez enfantin et tu n'as pas toujours besoin de tout calculer, tu peux te laisser aller. Tu as quand même parfois un peu du mal, comme aujourd'hui. Mais il arrive toujours à te pousser pour que tu arrêtes de faire la grande et que tu sois toi-même. Son rire te fait chaud au coeur et son sourire provocateur titille ta fierté. Plus tu passes du temps avec lui et plus tu t'attaches à ce sale type. Pour toi il n'existe pas un seul gars plus cool et plus génial qu'Ulric. Le grand-frère que tu n'as jamais eu, mais aussi ton Prince Charmant.

Tu pouffes un peu lorsqu'il prend cette pause ridicule. C'est ça son super-pouvoir, celui de te faire rire dans n'importe quelle circonstance. Son doigt s'enfonce dans ta joue, t'arrachant un air blasé et une grimace, tu claques alors des dents d'un air menaçant pour qu'il le retire, lorsqu'il s'exprime. Tu dois bien avouer qui n'a pas tords. Mais tu n'as pas tords non plus. Tu hausses les épaules d'un air détaché en te jurant qu'un jour tu aurais le dernier mot sur cette tête de limace.

Les odeurs de l'amande amer et du gel douche masculin se mélangent dans votre cabine. Tu te concentres sur ta chevelure alors qu'Ulric commence son numéro de clown. Tu gonfles les joues et pince les lèvres te retenant très difficilement de rire. La fin de sa phrase se fait réconfortante et t'arrache finalement un sourire :

- Bah oui, toujours assise sur une chaise à regarder par la fenêtre ou à tricoter ! Je l'aime bien elle est gentille, mais tu ne peux pas nier qu'elle se comporte comme une petite vieille ! -réfléchis un instant- Remarque c'est peut-être ce qui fait son charme, je suis sûrement trop jeune pour m'en rendre compte. Je trouve sa présence chaleureuse et réconfortante c'est tout. -sourire touchée- Merci Ulric !

Tes remerciements sont sincères, mais tu ne le préviendras pas si ça se reproduit. Tu ne veux pas avoir l'image de la petite fille qui chouine dans les jupes de son grand-frère dès qu'elle à un soucis. De plus, pour l'instant tu t'en sors plutôt bien, ils sont jeunes et encore idiot, tu arrives à conserver une longueur d'avance sur leurs bêtises, même si parfois ils parviennent à être vexant. Tu te frottes le front suite au geste de ton partenaire de douche et ne peux t'empêcher de lui rendre un sourire éblouissant. Il est trop fort cet Ulric !

Avec ses cheveux mouillés que l'eau rend encore plus sombre, ses yeux pétillant de malice et son rictus moqueur, il te fait penser à ces personnages dans les mangas pour fille. Il y a le blond doux et gentil dont l'héroïne est amoureuse depuis le début et le brun provocateur et mesquin qui vient foutre la merde dans sa vie. Face à ton maître de la coolitude, tu comprends pourquoi elles finissent toujours avec le brun. Sa question te tire brusquement de tes pensées en te faisant rougir. Il vaut mieux qu'il ne sache pas ce que tu étais en train de te dire n'est-ce pas ? Rinçant ta longue chevelure pâle, ton regard se pose à nouveau sur sa cicatrice :

- Je me demandais comment tu l'avais eu et si ça te faisait encore mal.

Un mensonge. Un tout petit mensonge qui n'en ai pas vraiment un. Tu te pose réellement ces questions et, après tout, chaque fille a droit à son petit jardin secret même lorsqu'elle n'a que 10 ans.

HRP:
 
 

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ulric D. Wellington
Tamarin Moqueur ♥
Messages : 24
Date d'inscription : 12/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Nov - 11:01
La coolitude


Le jeune homme sourit à l'image que la fillette donne d'Espoir. Une vraie mamie. Oui peut-être, probablement. Quant à ce qui fait son charme, il a du mal à croire que cette facette d'elle en soit responsable. Non pas qu'il a une aversion face aux ancêtres, mais la gérontophilie n'est pas encore son domaine disons. Il préfère de loin taper dans sa génération, ou 2 ans avant ou après. Par la faute d'Arisu, à chaque fois qu'il allait croiser Espoir, il allait l'imaginer avec un gilet tricoté main, une paire de cul-de-bouteille, une canne et une voix chevrotante. Rien de bien sexy.

Le jeune homme en retour lui offre un clin d'oeil complice, pensant mentalement que le premier qui toucherait à sa princesse le regretterait amèrement. On ne la touche pas, on ne l'insulte pas, le premier qui la regarde de travers, il lui pète les dents. Charmant. En tout cas, elle le regarde d'un air si enjoué et admiratif qu'il n'ose pas lui faire part de toutes les tortures qu'il pourrait leurs faire subir. Non, il valait mieux garder la jeune fille angélique loin de toute violence. Cette partie de sa vie avait beau être derrière lui, elle n'est pas si loin que ça. Et puis, il n'a jamais juré qu'il ne se battrait plus pas vrai ?

Plongé dans ses pensées, ressassant le passé comme s'il pouvait le changer, il reprend contact avec l'instant présent lorsqu'il aperçoit le doigt d'Arisu pointer sa poitrine. Il cligne des yeux, puis baisse le regard vers sa cicatrice qui barre tout son torse, tel une marque indélébile de son passé. Sa question également, le décontenance. Il n'a pas pour habitude qu'on lui demande d'où elle vient, les autres préférant le laisser tranquille et ne pas s'immiscer dans sa vie privée. Ulric prit soudain une voix douce, et avec une trace de rancoeur il répondit lentement à son interrogation :

La vie n'est pas toujours rose, princesse. Il arrive parfois que la personne que tu connais si bien était autrefois un garçon peu recommandable. (Il passe une main songeuse sur la trace blanche) Et cette personne se retrouve punie, condamnée à porter la trace de son erreur jusqu'à la fin de sa vie...

Il sourit tristement, revoyant un instant par-dessus la scène actuelle, l'image des cadavres de ses parents, baignant dans leur sang rouge écarlate. Si cette scène à l'époque ne l'avait pas tant choquée, elle lui faisait d'une claque à chaque fois qu'il y pensait. Une claque qui lui rappelait l'enfant abominable qu'il avait été.

Mais bon, ce n'est pas si grave, reprit-il avec sa voix charmeuse habituelle. Elle ne me fait plus mal, c'est du passé tout ça.

Oui c'est du passé, un passé que tu tentes d'oublier, pour devenir quelqu'un de bien.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arisu Shino
Admin - Panda Chouquette ♥
Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Nov - 13:21
Etre Cool !


Le shampoing s'écoule dans la canalisation alors qu'un silence à prit place. Tu observes ton grand-frère de substitution en regrettant presque d'avoir posé cette question. Il a l'air de réfléchir, de chercher ses mots avec un regard triste. Il doit avoir un passé mouvementé, mais c'est le cas pour la plupart des personnes qui vivent ici. Peut-être est-ce un fardeau qu'il porte seul depuis trop longtemps. Si c'est le cas, ce n'est pas à une gamine comme toi qu'il va le confier.

Et en effet, il reste très évasif sur les faits, cherchant uniquement à te rassurer. Tu l'as compris depuis longtemps, les grands cherchent ta confiance, mais ne te donneront pas la leur. Pour eux, tu n'es qu'une gamine trop bavarde ou une chose fragile qu'il faut juste protéger. Ton visage affiche une mine triste, déçut et presque blessé. Tu le tournes le dos en silence, attrapant le pommeau de douche. Tu tournes le jet d'eau sûrement un poil trop chaude vers le mur le temps de régler la température. Il a très certainement remarqué ton expression et si c'est le cas, il va évidemment chercher à te taquiner pour te faire rire, mais toi aussi, tu as remarqué son expression.

L'air dans la cabine s'est refroidi et tu te retournes subitement vers Ulric en pointant le pommeau de douche vers lui. L'eau froide jailli sur le corps du garçon alors que ta mine boudeuse s'efface pour laisser place à un grand éclat de rire. Voilà, tu as ta vengeance et tu es fière de ton coup. En plus de ça, tu as pu chasser les mauvaises pensées de son esprit, parce que toi aussi, tu prends soin de lui à ta façon. Tu sais bien que la vie n'est pas toujours rose, tu ne serais pas ici sinon, mais c'est vrai que toi aussi, tu portes ton passé sur tes frêles épaules sans te confier.

Ta vie n'a pas été si horrible que ça. Pas de violence, pas de meurtre, juste la solitude. Une profonde solitude qui se garde une petite place dans ton cœur. Cette solitude et ces manipulations, rien n'était vérité. Ces cachotteries entre des personnes qui devraient pourtant s'aimer et se soutenir. Ces trahisons. Tu as assimilé ça, comme étant normal. Tu pensais que toutes les relations étaient ainsi. Et même si ton avis a un peu changé, tu le penses toujours, juste à côté de cette solitude.

- Ahahah ! Alors elle est bonne ? Ca te rafraîchis un peu les idées ?

Tu grimaces et lui tires la langue avant d'éteindre l'eau. Tu as froid maintenant, c'est malin. Le changement brutal de température te fait éternuer alors que tu te frottes les bras, grelottante. Tu lances un regard dépité à tes vêtements trempé et lèves ta bouille vers Ulric :

- Tu es malin avec tes bêtises, je fais comment maintenant ? Je sors toute nue en pleins mois de Novembre devant tout le monde ?

Nouvelle grimace taquine, tu éternue à nouveau et ta mine provocatrice laisse place à un regard suppliant :

- Tu veux bien me donner une serviette s'il te plait ?...
 

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ulric D. Wellington
Tamarin Moqueur ♥
Messages : 24
Date d'inscription : 12/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Nov - 9:09
La coolitude


Alors qu'il se demande pourquoi Arisu lui fait brusquement la tête, il ne peut s'empêcher de lâcher un cri de stupeur, face à l'eau gelée que lui lance la pomme de douche, maniée avec précaution par nul autre que la petite madame. Le brun recule de quelques pas, se replaçant le plus vite possible sous l'eau chaude de sa propre pomme de douche, grelottant. La blondinette explose de rire devant sa mine déconfite, et Ulric ne trouve rien d'autre à faire que de rire avec elle. Il ne sait pas pourquoi il avait mérité cette vengeance obscure, mais si elle rit, il est heureux. Voir sa princesse sourire comme ça, ça lui fait chaud au coeur. Il peut rendre quelqu'un heureux.
Il sourit au sarcasme de la fillette :

Tu vas voir tu vas le regretter !

Sa main vole jusqu'à la pomme de douche, s'empare du manche, et pointe sa propre eau froide sur Arisu. Il éclate de rire en voyant sa tête boudeuse. Mais la voir éternuer le fait éternuer aussi et bientôt ils sont deux à grelotter comme des idiots, l'une aux vêtements trempés, l'autre en caleçon, avec des visages mi-souriants mi-gelés.
Ulric s'empresse de fouiller dans son sac et sort une grande serviette blanche dans laquelle il enveloppe complètement la fillette, la frottant vigoureusement.

Tiens, sèche toi avec ça, je te trouve te quoi t'habiller rapidement.

Il se sèche sommairement avec un t-shirt, puis enfile les affaires propres qu'il avait emmené. Au moment de changer de caleçon, il retourne Arisu et lui bloque la tête dans sa serviette, histoire qu'elle ne le voit pas nu. Elle est peut-être comme une petite soeur pour lui, mais il ne va pas non plus lui montrer sa Majesté. De toute façon les frangins ne font pas ça. Il se change donc rapidement, t-shirt, jean, baskets, et fouille dans les vestiaires à la recherche d'un vêtement.
Il revient vers Arisu, un peu dépité, dans sa main une forme noire et blanche.

Désolé princesse, j'ai trouvé que ça... Si tu veux je peux aller demander aux filles dans l'autre vestiaire...

Un jogging noir trop grand, et un gilet blanc immense. Il regarde les affaires dépliées d'un oeil blasé, puis Arisu, et l'imagine dans ses loques trop grandes pour elle. Il retient un rire moqueur, ses yeux pétillants de malice.

Mais je suis certain que tu seras très sexy avec ça Ari...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arisu Shino
Admin - Panda Chouquette ♥
Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Nov - 21:03
Etre Cool !


Sans que tu t'y attendes, ton attaque se retourne contre toi et Ulric d'attaque avec de l'eau froide. Il ne te laissera donc jamais gagner cet idiot, toujours à vouloir le dernier mot. Mais tu lui accordes cette victoire, tu as bien trop froid pour riposter cette fois-ci. Une serviette chaude enveloppe subitement ton corps et tu te blottis dedans. Tu commences à t'essuyer lorsque ta vue se brouille et devient noire. Le temps de comprendre ce qu'il t'arrive et que tu retires la serviette de ta tête, un Ulric tout habillé aux cheveux encore humides te fait face.

Tu lui souris et attend qu'il parte pour finir de te sécher avant d'enrouler ta chevelure dans la serviette. C'est ce moment que choisi le sportif pour revenir avec une boule de vêtements dans les mais. Des vêtements trop grand pour toi, est-ce que ce sont les siens ? Avec cette idée en tête, un grand sourire se dessine sur ton visage alors que tu t'empares du tout pour l'enfiler. Tu replis tes manches et les jambes du pantalon qui sont beaucoup trop longue pour toi. Retirant la serviette de ta tête, tu poses ta casquette encore humide sur tes cheveux mouillés et lâchés, relevant ton visage vers lui et prenant la pose :

- T'as jamais vu autant de sexe à pile je suis sûre !

Tu récupères tes vêtements mouillés, les four dans le sac d'Ulric, quitte à mouiller les siens et tu glisses ton téléphone dans ta poche trop grande. Tu te retournes vers lui avec un sourire malicieux avant d'exiger :

- Pour te faire pardonner, tu dois m'offrir un lait au miel, sinon je vais t'en vouloir pendant très très longtemps ...

Pour appuyer tes propos tu lui adresses une petite bouille toute triste.

HRP:
 
 

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ulric D. Wellington
Tamarin Moqueur ♥
Messages : 24
Date d'inscription : 12/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Nov - 14:50
La coolitude


Il sourit et pouffe quand elle sort cette phrase si mignonne de sa bouche rosée. Cela l'étonne en même temps, car il ne pensait pas qu'elle puisse connaître une pareille expression.

Hey princesse, tu n'es pas censée connaître ce genre de mot je m'abuse ? Et puis ce n'est pas un "sexe à pile", mais un "sex appeal"

Il lui épèle le mot rapidement, sans lui en donner le sens. Après tout, si elle l'a sorti consciemment, c'est bien qu'elle le connaît. Même si cela désespère Ulric qu'une enfant si jeune soit déjà initié au langage sexuel. Ce qui lui fait penser qu'en fait, lui aussi avait connu le sens de ce mot bien trop tôt, et bien plus jeune qu'elle. Dans les rues, c'était une discussion courante que de parler de sexe, de drogue ou d'alcool. On pouvait donc dire qu'Ulric avait été initié à tout depuis son plus jeune âge. Ce n'est pas une raison pour qu'une jeune fillette comme Arisu en fasse autant.

Il lui sourit, puis l'attrape dans ses bras, parsemant sa joue et son joue de bisous bruyants et baveux. Puis il la repose et lui fait un clin d’œil.

T'en fais pas, va, j'offre volontiers un lait au miel à ma petite madame, elle le mérite.


Ulric l'attrape par la main, et s'en va gaiement dans le gymnase, son sac sur l'épaule. Il réfléchit où aller. Un café en ville, pourquoi pas ? Ca lui ferait du bien de sortir à lui aussi, il y a longtemps qu'il n'est pas sorti du pensionnat.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Arisu Shino
Admin - Panda Chouquette ♥
Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Déc - 18:39
A SUIVRE ICI
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
» Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Good :: Notre Petit Chez Nous ! :: Une bonne dose de vitamines D :: Complexe Sportif-
Sauter vers: