Revenir en haut Aller en bas
Be Good
Bonjour mon petit loup et bienvenue sur Be Good !
Ici nous sommes NC-18, car le H/Y/Y et la violence sont autorisés.
Néanmoins, si tu décides tout de même de t'inscrire en étant mineur, tu seras responsable de tout ce que tu pourras lire et écrire en ce lieu.
Alors n'oublie pas, et plein d'amour sur toi ♥️

 :: Notre Petit Chez Nous ! :: Vis avec les autres avant de vivre avec toi-même :: Le Grand Salon Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aides-moi et le ciel ne t'aidera pas, mais tu auras fait une bonne action ! [PV Espoir] [O]

avatar
Arisu Shino
Admin - Panda Chouquette ♥
Messages : 55
Date d'inscription : 29/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Nov - 0:54
Les devoirs !


Et voilà, de nouveau bloqué devant une feuille blanche, le stylo en suspend, les yeux rivés sur des formules de mathématiques, équations simples, mais que tu te retrouves -une fois de plus- incapable de résoudre. Les mathématiques n'ont jamais été ton fort, disons même que l' école, d'une manière générale, a toujours été un problème pour toi. Scolarisé avec retard à cause d'un passé instable, tu n'as jamais su rattraper ce retard, mais ce que tu apprends à l'école ne t'intéresse pas, tu as l'impression que ça ne te servira pas dans la vie. Tu préfères apprendre dehors, observer les gens, les analyser, les comprendre, trouver leur point faible pour mieux les utiliser et en tirer profit. Les bruits des autres enfants qui s'amusent autour de toi ne t'aident pas à te concentrer, ils ont déjà fini leur devoir depuis longtemps, tu pourrais demander de l'aie à l'un d'entre eux ou copier dans un cahier, mais tu ne veux pas leur montrer que tu es plus bête qu'eux. Tu es orgueilleuse et encore enfantine malgré ta maturité, ne pas réussir un exercice qui semble pourtant si simple aux autres te fait te sentir idiote. On t'a expliqué que l'intelligence d'une personne ne se mesure pas à ses connaissances, cela reste frustrant pour toi. 

Sans que tu ne t'en rendes compte, ton stylo a commencé à gribouiller dans la marge de ton cahier. Avec une grimace, tu te saisis de ton blanco pour éradiquer cette bavure. Même si tu n'es pas très bonne élève, tu te dois de garder une image de fille sérieuse et appliquer auprès de tes professeurs pour qu'ils notent de bonnes appréciations dans tes bulletins de fin de trimestre. Tu aimerais que ton comportement soit quasiment irréprochable, ce sera utile si un jour, tu veux entrer dans une grande école. Avec ce genre de comportement, tu peux même faire oublier quelques mauvaises notes. Plutôt que de penser à ton avenir, tu devrais revenir sur cet exercice. Ton stylo s'agite dans le vide entre tes doigts alors que tu te retiens de le mordiller comme le font la plupart de tes camarades. Il te faut une solution pour cet exercice, quelqu'un qui te le fasse ou qui t'explique d'une façon plus simple que ta maîtresse. Un visage souriant et doux s'impose à ton esprit avec un nom qui accompagne ce nouvel espoir.

Mais où trouver cette Espoir à cette heure-ci ? Tu ne connais pas vraiment ses habitudes, mais la lecture et la couture semblent être ses passes temps favoris. Tu ranges soigneusement tes affaires dans ton sac que tu glisses sur ton dos après t'être levé de ta chaise et avoir arrangé tes vêtements et ta chevelure. Ta première destination sera donc la bibliothèque. Tu n'y passes pas énormément de temps, lire n'est pas vraiment une passion pour toi, tu préfères jouer au Go ou au Shogi avec une bonne tasse de thé en main. Quittant la salle commune, tu empruntes les escaliers en direction de la bibliothèque. Tu ne crois personne que tu connais sur ton passage, mais te permets de saluer poliment chaque élève ou membre du personnel que tu croises, un chaleureux sourire peint sur ton adorable minois. 

La bibliothèque est vaste, calme et pleine d'élève tous plus vieux que toi. Les plus jeunes préfèrent se défouler et jouer à des jeux plutôt que de se renfermer derrière un bouquin. Tu te faufiles entre les rayons, observant chaque visage, mais aucun sourire chaleureux et familier ne te frappe. Ta seconde option est le grand salon commun cet endroit est bruyant et souvent pleins de monde, tu auras surement plus de chance de la trouver. Et en effet, c'est le ticket gagnant. Elle est là, assise sur un siège près d'une fenêtre, son air rêveur ayant disparu pour laisser place à une moue concentrée sur les aiguilles à tricoter qui s'agite entre ses doigts. Les rayons du soleil dispersent de jolis reflets dans ses cheveux alors que tu t'approches d'elle, prenant une moue timidement et embêtée. Tu arrives à sa hauteur en quelques petites enjambées et t'arrêtes en l'observant. Tu sembles hésiter, avant de l'interpeller d'une petite voix timide : 

- Bonjour Espoir. Je ne voudrais pas te déranger, mais je crois que j'ai besoin de ton aide...

Pour appuyer ta détresse, tes mains jouent d'une fausse nervosité sur les sangles de ton cartable qui scie tes frêles épaules.

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Espoir H. Nūn
Fondatrice - Chaton Mignon ♥
Messages : 305
Date d'inscription : 28/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Nov - 0:10
▲▼ Des devoirs, encore des devoirs.Si tu avais dû choisir un appartement pour vivre tu aurais sûrement pris un de ceux qu'on ne veut jamais. Les centraux, avec de vrais personnes à ta droite, à ta gauche, en-dessous mais surtout au-dessus. Chaque bruissement, chaque pas, chaque meuble qu'on bouge aurait fait trembler tes murs, ton plafond et peut-être un peu de poussière aurait finit par couler le long de tes teintures. Tu aurais pu retrouver des voix, des murmures, des cris, des rires et des pleurs. Oui chaque partie de ton appartement aurait vécue au même rythme que ceux de tes voisins. Un bruit à toute heure, un souffle à toute seconde. La perfection pour toi.

Peut-être que tu as peur du silence, peut-être es-tu incapable de vivre sans le moindre son à tes oreilles. Peut-être as-tu besoin de la vie des autres pour avancer. Espoir. Douce Espoir. Pourquoi t'être tant consacré aux autres au point de vivre à travers chaque ressentiments de ceux qui t'entoures ? Qui es-tu réellement de plus qu'une dose d'Espoir ? Rien. Tout simplement rien. Mais c'est peut-être ce que voulait ton père pour toi. Non ? Peut-être ? Toi même tu ne sais plus.

Mais tu dois figer tes sourires, reprendre tes longues mèches brunes qui partent dans une catacombe capillaire et t'habiller, tout le monde étant déjà lever depuis des heures. Un pull-robe crème, un col Claudine noir, une paire de collant à 60 deniers et des bottines montantes de cuir végétale brunes et te voilà partie. Tes cheveux tu les as emmêlés dans des tresses prétendument travaillés ramenées dans un chignon macaron sur le côté droit de ton crane. Une vrai petite fille sage. Tu prend une grande respiration et voilà tu sors. Courage.

Tu souffles quand personne ne te regarde et tu hésites à aller rattraper tes cours perdus. Ce n'est pas le moment, tu es trop fatiguée alors tu remet bien en place ton sac à dos et tu te diriges vers le salon commun. La route est calme, tu croises quelques-uns de tes frères et sœurs et tu leur souris poliment. Chaque parole que tu leur adresses est savamment préparé dans ta tête, travaillée depuis le réveil pour toujours être parfaite. C'est plus simple comme ça.

Et enfin les tons beiges du salon, enfin la cheminée qui crépite, le téléviseur en arrière plan et les quelques enfants présent qui jouent autours d'un des nouveaux éducateurs. Tu leur adresses de charmants sourires, tu caresses quelques têtes et gracieusement tu te laisses choir dans un des grand fauteuil haussmannien posé contre la fenêtre pour commencer ton nouvel ouvrage de tricot. Tu as pour idée de préparer une peluche personnalisé pour chaque enfants du foyer comme cadeau de Noël. La tache est ardue, dure et longue mais tu y es depuis Juin alors tu as bon espoir d'avoir fini à temps.

Les heures défilent et tu te rend bien compte que tu n'as toujours pas mangé quand ton ventre gargouille légèrement. Tu n'as pas vraiment faim, tu avaleras quelques chose au souper, pour le moment tu as encore la tête d'un lion à terminer. Pourtant tu bailles et tu te frottes un peu les yeux. Peut-être as-tu besoin Espoir de laisser encore ton esprit vagabonder. Un léger sourire contrit et tu inspectes le jardin qui s'offre à tes noisettes. Toujours si bien entretenu par Zacharia, ça ne t'étonne pas. D'ailleurs tu le vois qui s'affaire à l'entrée de la serre. Il ne semble embêter personne pour une fois, et les souvenirs de ses malices te font sourire de bon cœur. Tu l'aimes bien à vrai dire, comme la plupart des Chouettes. Mais lui il est différent, il est espiègle et frais et cela, à chacune de vos rencontres, te remplit toujours de joie.

Mais le travail ne va pas avancer tout seul et tu sursautes aux coups de l'horloge. Déjà une pareille heure ? Tu soupires un peu plus et tu reprend ton ouvrage. Allez petite tête de lion grandit lentement. Tu chantes dans ta tête, tu attaques les oreilles et tu tressailles de nouveau. Une petite voix te sort de ta rêverie et tu affiches un magnifique sourire sur ton visage. Tiens, Arisu qui te demande de l'aide. Tu apprécies beaucoup cette enfant, elle reste à tes yeux vraiment mignonne. Mais le plus intéressant pour toi est cette pépite d'intelligence qui pétille toujours dans son regard.

« Bien sûre ma puce, que puis-je faire pour toi ? »

Gracieusement tu lui fais signe de prendre place sur le fauteuil à tes côtés avant de caresser avec affection sa longue chevelure blonde.

« Un problème de devoir, je me trompe ? »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Aide toi, le ciel t'aidera.
» Aide-toi, le ciel t'aidera ▬ Camille
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Septième ciel
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Good :: Notre Petit Chez Nous ! :: Vis avec les autres avant de vivre avec toi-même :: Le Grand Salon-
Sauter vers: