Revenir en haut Aller en bas
Be Good
Bonjour mon petit loup et bienvenue sur Be Good !
Ici nous sommes NC-18, car le H/Y/Y et la violence sont autorisés.
Néanmoins, si tu décides tout de même de t'inscrire en étant mineur, tu seras responsable de tout ce que tu pourras lire et écrire en ce lieu.
Alors n'oublie pas, et plein d'amour sur toi ♥

 :: Little Weird Stories :: Un peu de toi, un peu de moi ♫ :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blacky with attitude ! ♛

avatar
Rody D. Anderson
Léopard de l'Amour ♥
Messages : 7
Date d'inscription : 09/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Nov - 1:21
ANDERSON Rody Dwayne
K'King of Fighters
Âge & Date de Naissance : 23 ans, né le 12/01/1993
Etudes : Sciences physiques, Niveau 3 - 6ème année
Nationalité/origines : De nationalité anglaise, d'origine congolaise
Groupe : Diable de Tasmanie
Date d’arrivée au Foyer : 18/06/2006
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel

Carnation : Foncée
Taille : 204 cm
Corpulence : Musclé
Cheveux : Entre courts et mi-longs, blancs suite à une coloration, régulièrement faite
Yeux : Ambre
Signe(s) distinctif(s) : Il est atteint de Vitiligo, et possède en conséquence des endroits du corps où la peau a blanchi. Notamment, ses mains et son visage au niveau des yeux sont blancs, ce qui explique qu'il porte presque en permanence des gants et des lunettes de soleil.

Code:
[b]K'[/b] • [i]King of Fighters[/i] • Rody D. Anderson
Code:
[b]Sciences Physiques[/b] • Rody D. Anderson
Protecteur
Amical
Souriant
Autoritaire
Ouvert d'esprit
Bagarreur
Sang chaud
Sans tact
Vulgaire
Je m'en foutiste
Dissident
Noir
Histoire :
« Notre histoire prend tout d’abord place en Afrique. Au Congo, pour être précis. C’était d’une maison assez luxueuse que s’élevaient les cris. Des cris de douleur. Des hurlements, même. Une mère mettait au monde. Autour d’elle, la panique était totale. La voiture était indisponible ce jour-là, les domestiques n’avaient pas la moindre expérience en ce qui concernait un accouchement, mais le pire restait celui qui allait devenir père. Il était complètement perdu, voulait agir, mais ne savait que faire. Il était tétanisé. Il fallut bien trois appels pour le ramener à la réalité, et qu’il appelle quelques de ses amis à lui. Ces derniers accoururent, et firent avec les moyens du bord. La douleur semblait clairement à la limite du supportable pour la pauvre mère : attendre autant de temps… Rody Dwayne Anderson faillit bien ne pas voir le jour, ce 12 janvier 1993. Il ne le devait qu’à une grande chance.
 
L’enfant passa six ans en Afrique. Six ans durant lesquels il s’imprégna parfaitement de la culture. Ce qui était normal après tout, c’était le seul environnement qu’il avait connu. C’était un enfant assez actif, voire turbulent. Il détestait que l’on lui refuse quoi que ce soit, et ce n’était pas faute de l’avoir très bien éduqué. Seulement, il avait le sang chaud, ce qui l’a par ailleurs suivi jusqu’aujourd’hui. Mais il n’a jamais vraiment fait d’erreur qui puisse réellement inquiéter ses parents. Il était hyperactif et avait souvent besoin de se faire recadrer, mais c’était tout. Un enfant normal, donc. Le seul détail méritant d’être souligné est sa maladie : héritée de sa mère, elle s’est manifestée à trois ans à peine. De petites taches avaient commencé à apparaître au dos de ses mains, puis plus tard au niveau de ses yeux. Il n’en a jamais vraiment souffert. Pas de mise en quarantaine, pas de discrimination. Rien.
 
Ce fut donc le 15 octobre 1999 que les Anderson déménagèrent du Congo pour s’installer à Liverpool. En vérité, il s’agissait surtout du début des véritables problèmes. En effet, le jeune garçon fut complètement déstabilisé par ce nouvel environnement. Tout était… Plus moderne. Mais le plus grand changement était la mentalité. Les petits enfants anglais, au départ, il ne les comprenait pas. Il dut apprendre d’abord la langue. Et comme on le sait, les enfants font sans doute partie des êtres les plus cruels au monde. Et ce en toute innocence. Les moqueries, Rody les comprenait très bien. Mais il ne savait même pas pourquoi il était moqué. Cela le poussa d’abord à se renfermer. Et il trouva un étrange refuge : le feu. Le garçon était fasciné par le feu. Les flammes, cette douce chaleur qu’elles créaient, la dangerosité qu’elles possédaient, des amis comme des ennemis… Il se faisait souvent surprendre à jouer avec des allumettes, ou des briquets. Inévitablement, il se brûla de nombreuses fois, ce qui ne l’empêcha pas de continuer. Il n’y pouvait réellement rien, il était attiré par cet élément si doux, et si destructeur. Heureusement, il ne mit jamais le feu à sa maison, mais personne ne peut affirmer avec certitude que cela n’a jamais failli arriver.
 
Bien que la barrière de la langue finit par tomber, et qu’en début de sa maladie, il finit par être accepté au même titre que n’importe quel enfant anglais, il garda ainsi cette étrange affinité avec le feu. Il ressortit de ses moqueries plus fort, d’abord avec de la haine qu’il exprimait par une grande violence. Puis très vite, ce comportement le fit devenir populaire au sein de son école et de son quartier. Il troqua donc sa haine contre de la popularité. Et il était très fier. Après tout, c’était un enfant. Briller était tout ce qui lui importait, peu importe le moyen. Inconsciemment évidemment, il avait toutefois compris que franchir les limites imposées par les adultes lui apportait de l’admiration. Pour cela, lui qui avait subi la solitude, il était prêt à passer outre toute règle. Au grand damn de ses parents, qui engagèrent une lutte sans merci face à leur propre enfant pour lui apprendre que la vie ne fonctionnait pas comme ça. Cela passant par diverses punitions, plus ou moins brutales. Mais la machine était déjà lancée. Il était apprécié, adulé, et refusait catégoriquement d’y renoncer, peu importe si cela signifiait revenir avec des bleus qui de toute façon ne se verraient même pas grâce à sa peau. Au collège, c’était presque si l’on se retournait à son passage. Seul lui, et son meilleur ami provoquaient cet effet. « Drake », l’appelait-il. Curieusement, ils sont devenus amis suite à une furieuse bagarre. Comme quoi, la violence pouvait rapprocher les gens.
 
Puis, il y eut… Ce jour en trop. Le coup en trop. Le grand final, de trop de choses. La cassure. Le 12 janvier 2006. Son meilleur ami et lui avaient longtemps cherché de quoi marquer le coup. Quoi, il s’agissait de l’anniversaire de l’un des mecs les plus populaires de l’établissement après tout ! Après mûre réflexion, ils avaient décidé de laisser une grande trace de leur passage, avec leur signature. C’était un plan très simple. Une dizaine de bidons d’essence, et quelques allumettes ont suffi… Pour faire brûler l’école dans son entièreté. Ce n’était pas forcément le but, mais les deux garçons semblaient tout de même satisfaits d’avoir réussi leur coup. Voilà qui avait de quoi marquer les esprits ! Raser un bâtiment de la ville, et offrir des vacances gratuites à tous leurs camarades ! Ce qui suivit fut beaucoup moins drôle que prévu pour Rody. Ses parents étaient fous de rage. Si bien qu’ils le chassèrent complètement de la maison, refusant d’accueillir un être aussi dissident sous leur toit. Il n’osait vraiment y croire, et pourtant, c’était la fin. Il était à la rue, à treize ans. Il ne prévint pas la police : il assumait. Il avait surtout peur de la réaction de ses parents si jamais il le faisait. Cela leur causerait des problèmes, plus encore qu’il n’en avait déjà fait. Jamais il ne s’était senti aussi sale. Aussi, il ne voulait pas se salir davantage. Déshonorer ses parents jusqu’à les forcer à le mettre dehors ! Il commençait enfin à se rendre compte de l’étendue de sa bêtise, mais il était déjà trop tard. Ses parents l’avaient renié. Il était trop tard pour les excuses à présent. Il ne pouvait qu’assumer.
 
Les mois qui suivirent furent très difficiles pour le garçon, autant psychologiquement que pour vivre. Il avait eu une immense chance en trouvant un menuiser suffisamment sympathique pour l’accueillir chez lui quelques temps. À partir de ce moment, il logea chez plusieurs personnes à la suite sur deux ou trois semaines. Deux mois après l’affaire, il apprit qu’il allait être jugé pour son acte. L’affaire dura plusieurs mois. Ces plusieurs fois où il alla au tribunal, il n’osait regarder ses parents dans les yeux. Ils étaient ceux qui allaient le plus pâtir pour les actes de son fils. Lorsque le juge préconisa son envoi au Foyer Belladone, personne n’émit d’objection. Ce fut ainsi le 18 juin 2006 que Rody intégra le Foyer.


Aujourd’hui ? Cela fait dix ans qu’il y est. Toujours fidèle à lui-même, avec cette fascination du feu, sa violence… Mais bien heureusement, aujourd’hui, il est bien plus posé, réfléchi, responsable… Surtout qu’en tant qu’ancien assez vieux, il en a vu passer, des têtes. Aujourd’hui, il se sent presque responsable des plus jeunes que lui… Soit 90% de la population du Foyer. Il n’y peut rien, il s’y est attaché. Il pourrait vous citer de tête une bonne partie des orphelins, et semble apprécier tout le monde ou presque. Même s’il affiche une préférence non dissimulée pour les Diables. Mais faites-lui savoir que n’importe lequel des pensionnaires est en danger, et vous pouvez être certain que la personne en question sera sauvée. Sans parler des nombreux contacts qu’il a en ville… Ça sert d’habiter une ville pendant dix ans. »
 
Je refermai le livre.
 
« Attends attends, il est où le moment où on se retrouve ici à un jour d’intervalle, fils de lâche ? » s’éleva une voix derrière moi. J’émis un léger rictus, et me retournai sur ma chaise.
 
« Ça fait combien de temps que tu m’écoutes sinon, Drake ? »
 
Pseudonyme : Who knows ?
Âge : : 4 ans
Comment es-tu arrivé ici : : Un arabe paraît-il
Commentaire : Mais quel BG, ce fonda' !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Espoir H. Nūn
Fondatrice - Chaton Mignon ♥
Messages : 305
Date d'inscription : 28/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Nov - 20:45
Bienvenue beau Léopard de l'Amour ! ♥

Ton personnage promet, j'ai hâte de voir le reste de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rody D. Anderson
Léopard de l'Amour ♥
Messages : 7
Date d'inscription : 09/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Nov - 23:38
Merci bieeen ~ Au passage, c'est drôle ça... Ça sent... La fiche terminée.


Rody's Main Theme:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Uzayr S. Dhul Kifl
Fondateur - Koala Sexy ♥
Messages : 47
Date d'inscription : 23/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Nov - 2:27
*gratouille le crâne de Rody* Bienvenue à toi notre léopard resplendissant ! ♥

Après avoir dépensé quelques minutes à lire ton histoire, je ne suis pas déçu au contraire. Je pense pouvoir t'annoncer que tu es officiellement le premier membre à recevoir ta couleur !

Je te conseille de faire un petit tour par ici pour la suite :

Si tu veux pas dormir sous les ponts
Fiche de Lien - Fiche de RP
Demandes de liens - Demandes de RP
Une messagerie pour que tes camarades puissent te joindre

Tendresse et amour sur tes petites fesses poilues ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» Avez vous la slacking attitude ?
» Sims attitude! ;)
» Télé Attitude ~
» Christian Vs Cena

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Good :: Little Weird Stories :: Un peu de toi, un peu de moi ♫ :: Présentations Validées-
Sauter vers: