Revenir en haut Aller en bas
Be Good
Bonjour mon petit loup et bienvenue sur Be Good !
Ici nous sommes NC-18, car le H/Y/Y et la violence sont autorisés.
Néanmoins, si tu décides tout de même de t'inscrire en étant mineur, tu seras responsable de tout ce que tu pourras lire et écrire en ce lieu.
Alors n'oublie pas, et plein d'amour sur toi ♥️

 :: Notre Petit Chez Nous ! :: Une bonne dose de vitamines D :: Préau Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[O] Chinchilla et colibri, que fais-tu par ici ?

avatar
Julian R. Hjàlmardòttir
Mister Fort Boyard - Chinchilla Joueur ♥
Messages : 202
Date d'inscription : 31/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Jan - 20:25

Chinchi -lla et colibri, que fais-tu par ici ?



ft. Angus O'Connell

---
pensées en ff6600
dialogue en ff0000

Après une première journée aussi agréable qu’une heure de philosophie assis cul nu sur un poêle à bois, une bonne nuit de repos n’était pas de refus. D’habitude, je ne suis vraiment pas à l’aise pour dormir comme ça, dans la même pièce que quelqu’un d’autre, et surtout dans un endroit aussi serré, mais la fatigue eu raison de ce malaise, et je finis par fermer les yeux. Tout ça pour me faire réveiller le matin au son de mon téléphone. Oui je me souviens maintenant, hier matin j’avais dû me lever tôt, et c’est pour ça que j’avais mis l’alarme, que je n’avais pas pensé à enlever on dirait. Voilà donc que le son des "Pillar Men", extrait de mon manga préféré, inonda mes oreilles, quelle idée de s’endormir avec le téléphone à côté de l’oreiller. Aussi vite que possible, je calais ce dernier sous le coussin pour étouffer le son, en l’arrêtant aussi vite que possible. Prise de panique, j’avais surtout ouvert le téléphone et retiré la batterie, mais c’était efficace, et visiblement j’ai étais assez vive pour éviter le réveil de celle avec qui je partage désormais ma chambre. Le fait est que maintenant, j’étais bien réveillée moi. Bon, je désactive le téléphone et pose à côté du lit, et m’affale à nouveau, pour fermer les yeux. Puis plus rien. Non vraiment y’a rien à faire. Autant après la nuit passée là, cette chambre me parait tout de suite moins exiguë et oppressante, autant vraiment y’a rien à faire, je suis là couchée les yeux fermés mais pas moyen de dormir. Et, pour ne pas améliorer les choses, à une heure pareille, ça m’étonnerait bien qu’il y ait moyen de trouver un truc à grailler.

Bref, si je ne peux pas dormir, c’est surement pas en restant couchée là que je vais faire ma journée, définitivement pas. Je fixais un instant le plafond, les yeux vides, et la bouche bien ouverte, c’est souvent comme ça quand je me perds dans mes pensées. Puis j’inspire, récupère cette bave qui dégouline hors de ma gueule béante et me lève en vitesse, puis m’immobilise en me rappelant que je suis supposée être silencieuse pour pas gêner la colloc’. Je pris mes habits en vitesse et parti me changer dans un coin d’ombre… Si elle allume la lumière, j’aurais l’air bien maline, mais ça va, elle dors, et puis c’est pas comme si je comptais refaire ça plus tard, et puis c’est une fille aussi… Enfin, acculée comme ça dans un coin, je manquais de me casser la figure en me changeant aussi vite que maladroitement, rouge comme une tomate, de peur de me faire voir nue comme ça en pleine nuit. Je jetais ensuite mon pyjama sur mon lit, finit de m’habiller et attrapai mon téléphone. Vu l’heure, je ne peux probablement que faire une promenade matinale pour me changer les idées, je doute que ce soit interdit, j’espère que ça ne l’est pas en tout cas.

Je me ruai hors du bâtiment pour sentir le contact de l’air frais. Au moins, après l’incident d’hier, j’avais le nez bien dégagé. C’est si bon de sentir le froid contre son visage, ça me rappelle la maison. Et c'est à ce moment-là que je me rendai compte que j’étais habillée un peu à l’arrache, j’avais le pull à l’envers, l’étiquette me chatouillant le menton, ma veste, mais pas mon écharpe, ni ma chapka ou mes mitaines. En relativisant, ça va quand même, il ne fait pas si froid, enfin, si un peu, mais j’essaye de m'en convaincre, surtout que maintenant, je n’ai vraiment pas la foi de remonter pour les chercher. Comme on dit, ce qui ne tue pas rend plus fort, pas vrai ? Sur ce, autant faire un petit tour du coin. En journée, c’est si agité, mais là, aussi tôt, il n’y a pas un chat, ou tout juste peut être un ou deux qui traine dans les coins, à faire leurs trucs de chats surement, par exemple chasser des souris, miauler, se lécher les bijoux de famille, ce genre de choses. Je marchais comme ça, l’esprit ailleurs, la tête dans les nuages à penser à tout et n’importe quoi, aux chats notamment. Et puis tout à coup, je sentis un truc bizarre et mou sous mon pied. Une crotte dans laquelle j’aurais marché ? Non, en fait, en relevant la jambe, au vu du pot qui restait accroché à mon pied, et de la jolie couleur blanche qui recouvrait ma chaussure, ma chaussette et le bas de mon pantalon, c’était définitivement de la peinture. Fulminant intérieurement, me disant qu’en deux jours, j’avais déjà niqué un paquet de fringues à moi, j’agitais frénétiquement mon pied pour éjecter le pot qui s’envola pour retomber et rebondir un peu plus loin, me faisant glisser dans son envol, et retomber avec fracas par terre, sur le dos. Le karma comme on dit. Je ne pus retenir le « Putain de sa mère » sonore qui sorti de ma bouche, signe de surprise et de colère, surtout du deuxième en fait. Si je trouve celui qui a laissé ça trainer, je vais lui refaire le portrait, et ce sera plus rouge que blanc.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» "Vas-y, fais moi plaisir..." Clint Eastwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Good :: Notre Petit Chez Nous ! :: Une bonne dose de vitamines D :: Préau-
Sauter vers: