Revenir en haut Aller en bas
Be Good
Bonjour mon petit loup et bienvenue sur Be Good !
Ici nous sommes NC-18, car le H/Y/Y et la violence sont autorisés.
Néanmoins, si tu décides tout de même de t'inscrire en étant mineur, tu seras responsable de tout ce que tu pourras lire et écrire en ce lieu.
Alors n'oublie pas, et plein d'amour sur toi ♥️

 :: Little Weird Stories :: Un peu de toi, un peu de moi ♫ :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nop nop et re nop !

avatar
Julian R. Hjàlmardòttir
Mister Fort Boyard - Chinchilla Joueur ♥
Messages : 202
Date d'inscription : 31/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Jan - 19:56
HJÀLMARDÒTTIR Julian Rut
YuudachiKancolle
Âge & Date de Naissance : 21 ans, 1 mars 1995
Métier/études : Pour les études : Niveau 3, 5e année - spécialisation : Chimie
Nationalité/origines : Islandaises majoritairement
Groupes : Diables de Tasmanie
Date d'arrivée au Foyer : 1 Janvier 2017
Orientation Sexuelle : A vous de mener l'enquête...

Carnation : Caucasienne
Taille : 1m81
Corpulence : Relativement fine sans pour autant être maigrichonne ou chétive, pas très athlétique d’apparence.
Cheveux : Long et blonds, il arrive qu’elle les teigne, en général le bout en rouge si c’est le cas.
Yeux : De base plutôt bruns ambrés, elle porte des lentilles de couleur qui les rendent rouge.
Signe(s) distinctif(s) : Elle porte souvent des lacets noués un peu au-dessus du front dans les cheveux, et des barrettes de couleur dorées (ce n’est pas du vrai). Elle a deux piercings et une boucle d’oreille en forme d’ancre à l’oreille droite, mais il arrive qu’elle l’enlève pour ne pas la perdre.

 
Code:
[b]Yuudachi[/b] • [i]Kancolle[/i] • Julian R. Hjàlmardòttir
   
Code:
[b]Chimie[/b] • Julian R. Hjàlmardòttir
   
Taciturne
Effacée
Frigide
Pudique
Claustrophobe*
Curieuse
Perfectionniste
Rêveuse
Farouche
Méfiante
Lunatique
Désinvolte
Histoire : Mes parents, du peu que j’en sais, se sont rencontrés assez banalement, lors d’une soirée organisée par des amis communs. Ma mère était graphiste, et mon père, était encore un jeune marin, fraichement engagé dans l’armée française. Ils s’étaient plutôt plu au premier regard, et tout deux désireux de trouver le grand amour, ils s’étaient mutuellement donné une chance en prenant rendez-vous, et, multipliant les rencontres, ils finirent par se mettre ensemble, et, se marier. Au début, ce fut l’amour fou, l’idéal, mais très vite la passion se calma. Ma mère restait travailler à la maison, tandis que mon père s’absentait souvent et longtemps, il allait partir en mer. Il prenait son travail très au sérieux, trop peut-être, et c’est ce qui lui permit notamment de devenir un officier relativement respecté au sein de la marine.

L’absence de mon père, le temps qui passe, quelques amants ? J’en sais trop rien mais la flamme s’éteignait, le brasier n’était plus que des braises agonisantes, et ils le sentaient tout deux. Ils songèrent à avoir un enfant, en bonne partie poussés par leur famille. Ils se disaient que ça les rapprocheraient à nouveau, que ce serait chouette. Et puis, ça fera vivre la famille plus longtemps. On leur annonça un fils, ils firent tous les préparatifs nécessaires, et d’avance, le nommérent Julian, mais, une mauvaise farce du destin, et l’enfant était mort-né. Les mois qui s’en suivent furent pour le couple des plus difficiles à vivre. Ma mère s’enferma chez elle, et tenta de se suicider plusieurs fois. Mon père disparu dans son travail, il ne vivait que par et pour ça, ne voyait plus personne et ne rentrait presque plus à la maison.

Au bout d’un peu plus de deux ans, ils se donnèrent une seconde chance, et c’est suite à cela que je suis née. C’est aussi suite à leur premier enfant, si on peut dire ça d’un gosse qui n’a jamais vraiment vécu, qu’ils me nommèrent Julian, comme lui, je ne l’ai appris que très réçemment par mon oncle, au début, je pensais juste qu’ils voulaient un fils, et ont eu une fille à la place. C’est aussi en mémoire de l’enfant qu’ils s’étaient rêvés élever qu’ils m’élevèrent comme un garçon. J’avais des petites voitures au lieu de poupées, je jouais au ballon et je trainais avec les garçons, rien d’extraordinaire non plus, j’étais juste un garçon manqué. J’étais très proche de ma mère, que je voyais souvent, on faisait tout ensemble, elle avait tout le temps pour moi. Mon père, c’était le héros de la famille, le marin qui rentrait et partait en uniforme. Tout était emplit de sérieux et de discipline lorsqu’il était là, il fallait toujours être propre, sage, se tenir à carreaux. On me le montrait comme un idéal, c’était presque un culte de la presonnalité à l’échelle de la famille, et, enfant que j’étais, je voulais être comme lui en grandissant.

Dès que ce fut possible, on m’envoya en écolé privée, c’était très strict là-bas, mais c’était une atmosphère à laquelle on m’avait préparé, et puis, j’étais déterminée. J’ai pu, du haut de mes 11 ans environ, intégrer un collège militaire en France. J’ai changé de pays pour, je vivais mon rêve d’enfant, j’allais devenir comme lui je me disais. L’école privée m’avait déjà préparée à ça, et mes parents m’avait appris les rudiments de la langue. J’étais, en tant qu’étrangère, un peu moquée, mais j’arrivais au prix d’efforts à dépasser ces barrières. Et puis, sur la fin de ma première année, on m’annonça la mort de ma mère. Un bête accident de la route, le fait est qu’elle y était resté. La nouvelle m’avait devasté, je n’étais plus sure de moi, je n’avais plus envie de rien, j’étais désemparée et me sentais plus seule que jamais. Je ne voulais qu’une chose, son attention. Qu’il, mon père, vienne m’aider. J’ai tout fait pour qu’on le fasse venir, je faisait les pires bêtises pour qu’ils l’amènent, mais tout ce qu’il venait faire, c’était me remonter les bretelles et me remettre à ma place, et ainsi, petit à petit, l’idéal que je voyais en lui s’est fâné pour laisser place à de la haine. Je lui en voulais, de m’ignorer, de m’abandonner ainsi. Et puis, je devais avoir presque 16 ans ce jour-là, on m’annonça sa mort à lui aussi. Ou plus exactement, sa disparition en mer il y avait deux mois de cela, on le présummait donc mort. Etrangement, je n’ai rien senti de spécial ce jour-là, c’est vrai, il était devenu comme un étranger dans le fond, quelqu’un que je ne portais plus dans mon cœur tout au plus.

Ma garde fut confiée à mon oncle, du côté de ma mère. A l’époque, je ne le connaissais pas beaucoup, bien qu’il vivait dans la même ville que nous, Reykjavik. C’est quelqu’un d’assez étrange, il est bizarre, mais très attachant, et plutôt amusant en fait. Il dirige un laboratoire de chimie dans le centre-ville, ils faisaient surtout des médicaments là-bas. Au boulot, il est très sérieux, très sévère, et là, il n’était pas drôle du tout, mais en dehors, c’est vraiment quelqu’un de chouette. Il gagne un salaire plutôt pas mal, mais le disperse entre tous ses loisirs, si bien qu’au final, il n’est pas si riche que ça, loin de là même. Tout d’abord, c’est la musique, grand mordu de rock et de métal, il a tout une collection de T-shirt, de CD, il va aux concerts en Europe, il achète plein de goodies et ça coute déjà pas mal. Ensuite, il est lutteur avec quelques amis, ils ont, ensemble, monté un club de Lucha Libre en ville. Ils se prennent très au sérieux et c’est probablement ce qu’il y a de plus drôle quand on les vois comme ça à se battre avec leurs masques colorés. Et sinon, il a toujours eu plein d’animaux et de toutes sortes, des reptiles, des oiseaux, chiens et chats… Bon, tous ne sont pas à lui, mais parfois à sa petite amie, une vétérinaire avec qui il partage sa vie depuis quelques années. Ils forment un joli couple je trouve, bien plus unis que celui que formaient mes parents en tout cas (ce qui en soi n’est pas très compliqué).

Au final, j’ai fait avec lui ce qu’on aurait pu faire avec un père. Il m’a appris à aimer sa musique, il m’a emmené à des concerts, il m’a même inscrite (un peu de force) dans son club de lutte. Il m’a aussi appris à dessiner, bien qu’il soit très mauvais en dessin et que je sois très vite devenue bien plus forte à ça que lui. Il m’a appris à aimer et respecter nos amis les bêtes, les petits comme les grands, écailleux, poilus et autre. Je vivais donc avec lui et sa copine, comme s’ils étaient mes parents. C’est aussi ces années là que je me suis découvert une passion dévorante, le tag. C’est le dessin, avec le frisson de l’interdit en plus. Je dessinais de tout, mais en général, n’importe quoi, sans réel sens. Des fois je me faisais prendre, et là, on dégustait avec l’amende, et je devais nettoyer, normal quoi. Mon oncle ne disait pas grand-chose, il disait que j’étais suffisamment vieille pour savoir ce que je faisais, et c’était à moi de payer l’addition. Et puis un jour, j’ai été amenée devant un tribunal. J’avais fait des graffitis sur une mairie, et c’était bien visible ce coup-ci. Le juge a décrété qu’en temps normal il m’aurait envoyé en prison, mais dans le cadre d’une nouvelle structure mise en place par l’Europe, on allait me mettre en foyer, en Irelande. C’était loin de chez moi, de ce que je connaissais, mais c’était ça ou la prison, alors je n’ai pas bronché. J’ai fait mes aurevoirs à la maison et suis alors partie de l’autre côté de l’eau.
Pseudonyme : On m'appelle souvent Tratra, ou un autre nom que je ne souhaite pas évoquer ici  D:
Âge : Je suis un joli galet
Comment es-tu arrivé ici : : j’ai suivi un chat
Commentaire : Donaudampfschifffahrtsgesellschaftsunteroffiziersmütze

*La claustrophobie n'est que légère, c'est plus juste un mal être dans des espaces trop confinés mais j'avais pas la place dans le petit rectangle :*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Angus O'Connell
Modératrice / Animatrice - Colibri Enjoué ♥
Messages : 79
Date d'inscription : 09/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Jan - 20:00
Vilain déformateur de forum va é_è Bienvenue pour de vrai quand même ♥️


❝I don't do drugs, i just crush on you❞
   
Angus O'Connell
   (c)Allison

Angus te fait chier en #9999ff
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Swan Black
Modératrice / Animatrice - Ocelot Sauvage ♥
Messages : 47
Date d'inscription : 10/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Jan - 21:31
Miaaaaw mon tratra adoré ♥

Alors c'est de mon fouet que tu vas tâter, estime toi heureux ♥

Bon plus sérieusement, il y a juste deux petits points que j'aimerais aborder sur ta p'tite fiche !
Premièrement... l'école militaire à 10 ans ? Je ne me suis pas renseignée mais cela me semble jeune, si tu pouvais m'envoyer tes sources si tu en as des fiables là dessus je te remercierais, si c'est pas le cas, j'aimerais bien quelque chose de plus cohérent niveau âge si ca ne te dérange pas fufu ♥

Deuxièmement, petit point grammaire, tu me connais t'y couperas pas ♥ Juste fait attention à la concordance des temps, ici c'est pas trop gênant ni trop désagréable à lire alors je t'épargnerais le fait de repasser toute ta fiche dans tes cours de français que tu n'as plus maintenant huhu !

Voilà, une fois ma lanterne éclairée je te donnerais ta validation... normalement ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julian R. Hjàlmardòttir
Mister Fort Boyard - Chinchilla Joueur ♥
Messages : 202
Date d'inscription : 31/12/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Jan - 21:45
Miaw à toi et merci de l'accueil à vous deux C:

Dooooonc j'ai un peu changé, du coup le collège militaire est en France, où à priori il y en aurait un (ici), je suis pas très renseigné sur le sujet, mais internet l'a dit alors c'est vrai /PAN/
eeeeet, bah du coup j'ai changé les Norvèges en France (je crois pas en avoir oublié) et le 10 ans en 11 ans puisque c'est plus la tranche d'âge du collège (non ?)

Pour la grammaire, désolé, je fais de mon mieux ^^"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Swan Black
Modératrice / Animatrice - Ocelot Sauvage ♥
Messages : 47
Date d'inscription : 10/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Jan - 21:53
Ca me va comme ça pour moi petit Chinchilla Joueur ! Maintenant, va que Miss Belladone prenne bien soin de toi ♥

Si tu veux pas dormir sous les ponts
Fiche de Lien - Fiche de RP
Demandes de liens - Demandes de RP
Une messagerie pour que tes camarades puissent te joindre

Nourris toi d'amour et épanouis toi ! ♥ (ou pas ♥)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Good :: Little Weird Stories :: Un peu de toi, un peu de moi ♫ :: Présentations Validées-
Sauter vers: