Revenir en haut Aller en bas
Be Good
Bonjour mon petit loup et bienvenue sur Be Good !
Ici nous sommes NC-18, car le H/Y/Y et la violence sont autorisés.
Néanmoins, si tu décides tout de même de t'inscrire en étant mineur, tu seras responsable de tout ce que tu pourras lire et écrire en ce lieu.
Alors n'oublie pas, et plein d'amour sur toi ♥️

 :: Little Weird Stories :: Un peu de toi, un peu de moi ♫ :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et alors j'ai fais "pop" dans le monde ! - Espoir H. Nūn

avatar
Espoir H. Nūn
Fondatrice - Chaton Mignon ♥
Messages : 305
Date d'inscription : 28/10/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Nov - 11:09
NŪN Espoir Hash
Iki HiyoriNoragami
Âge & Date de Naissance : 19 ans - 1 Janvier 1997
Métier/études : Méthode d'Enseignement - Première année d'étude supérieur.
Nationalité/Origines : Irlandaise / Inconnu
Groupes : Koala
Date d’arrivée au Foyer : 31 Janvier 2000
Orientation Sexuelle : Bisexuelle

Carnation : Blanche d’outre-tombe
Taille : 157cm
Corpulence : Petite et frêle.
Cheveux : Noisettes - Jusqu'au coudes.
Yeux : Noisettes aux reflets violines.
Signe(s) distinctif(s) : Un tatouage beige en forme de demi-lune au creux de sa nuque.  

Code:
Iki Hiyori • Noragami • Espoir H. Nūn
Code:
[b]Méthode d'Enseignement[/b] • Espoir H. Nūn
Maternelle
Patiente
Passionnée
Curieuse
Empathique
Tactile
Perfectionniste
Obstinée
Utopiste
Hyperémotive
Calme
Possessive
Histoire :
Très chère enfant,

J'ai longuement hésité avant d'écrire cette lettre, je ne crois pas en avoir le droit. Mais je sais, parfaitement, oui je sais ma belle, ma douce princesse que tu auras besoin d'explication. Alors explication tu auras je te dois bien ça.

Tu sais, il était évident que le Foyer serait une chance pour beaucoup d'entre nous. Je me souviens encore du visage radieux de chacun de ses gosses alors qu'on leur annonçaient qu'ils allaient avoir une famille, que c'était bon, que oui les calvaires de l'adoption étaient terminés. Mais pour les autres ? Tout ces gamins pas adoptables, tout ceux qui restaient années par années encore et encore jusqu'à en sortir, jetés quasiment dehors par l’état, eux... Et bien ils n'avaient aucun avenir. Et l'avenir, si précieux, si radieux avait besoin d'exister pour ne pas que l'espoir périsse. Le Foyer Belladone était une dose d'espoir, grandissante, fantastique, lumineuse. Le nouveau millénaire, un renouveau extrême, et cet état qui apparaît, qui décide d'une force incroyable d'aider tout ces jeunes paumés. J'aurais aimé en faire parti. J'avais d'ailleurs cru pouvoir en faire parti, mais je n'ai pas eu le courage.

Je suis encore resté enfermer, je revis encore mes années de calvaire, le foyer de l'enfance, l'adoption tant promise et l'abandon. Je me souviens d'un espoir qui n'existait plus, qui au fil des années avaient fini par se faner. Je n'avais même pas attendu ma majorité, j'avais juste fugué et dans ces lieux ou nous ne sommes que des nombres je savais que rien n'allait m'arrêter. Je ne suis pas parti, je n'ai pas eu de famille car moi je n'étais pas abandonné. Oh non non. J'avais une mère, un père, mais eux, ils étaient incapable de s'occuper de moi, incapable aussi de se racheter une conscience pour me récupérer bien des années après. Indétrônable dans leur stupidité mes parents, indétrônable dans leur lâcheté. Les chiens ne font pas des chats, tout le monde le sait, et je ne vaux juste pas mieux qu'eux je te le concède. Voilà pourquoi je n'y suis pas allé à Belladone, voilà pourquoi je me suis entiché, exactement comme mon père, d'une camée qui croit bon de vendre son corps pour une dose de crack. Et comme mon père j'ai réussit à la foutre en cloque. Et ensuite ? Ensuite je devais faire quoi ?

J'ai cru l'aimer, oui je sais ne me juge pas, j'ai réellement cru l'aimer et pouvoir construire quelque chose avec elle. Mais c'était impossible, elle aussi elle n'avait plus d'espoir, elle aussi elle était vide. Et aussitôt après t'avoir accouché, quelques jours à peine une overdose sûrement volontaire la terrassa. Mais non mon enfant, non, ne la pleure pas. Tu sais elle a eu ce qu'elle voulait, elle a laissé sa graine dans le monde, son utilité, son petit espoir à elle.

Et moi dans tout ça ? Pas la moindre larmes n'a roulé pour elle... Par contre pour toi ma chère enfant, ma si douce enfant, j'ai tant pleuré, car je savais, je sais du plus profond de mon être que ce jour, ce nouveau millénaire arriverait. Rien à faire, rien à dire. Maintenant que je te regarde, maintenant que je caresse ta tignasse brune endormie, ma si douce enfant, je sais qu'il faut que je te laisse. Alors dans ce même lieu où je n'ai pas pu t'accompagner je te dépose. Si tard je le sais, trois ans plus tard mais je te laisse quand même. Et de moi je ne te laisse ni date de naissance, ni nom de famille. Car je ne suis pas ta famille, je ne dois rien être pour toi. Non absolument rien.

Mais égoïstement je te laisse Espoir comme patronyme, ma si jolie étincelle. Oui je te laisse ce qu'il y a de plus précieux et qui m'avait quitté il y a longtemps. Je te laisse un avenir, un espoir, un renouveau. Je te laisse ce qu'il y a de plus magnifique, toi et seulement toi. Tu seras une perle, tu seras une personne formidable. Loin de moi, sans moi et sans rien d'autre. Oui ma très chère enfant. Oui mon enfant. Et je te le dirais une seule et unique fois mon étoile, Je t'aime.

Hash.

..........................................

Très cher Hash,

Ai-je le droit de t'écrire ce pli ? Ai-je le droit de déranger ta quiétude causé par ta perte dans la société ? Je ne sais pas si recevoir cette lettre sera un grand bonheur ou un grand malheur pour toi. Mais moi aussi mon cher Hash j'ai longuement hésité avant d'écrire ces quelques mots. Mais des nouvelles je crois que tu as besoin d'avoir.

Je suis majeure tu sais, cher Hash ? Pas vraiment grande, pas vraiment belle je suis de ces étincelles qui parcoure inlassablement le monde. De toi je ne sais pas si j'ai grand chose, mais j'aime imaginer que tu m'as laissé ton calme et ton goût de l'aventure. J'aime imaginer que dans un autre monde, un autre univers, nous aurions pu être ami et même nous aimer comme une enfant aime son père et comme un père aime sa fille. Mais ce n'est pas l'important. Car tu existes, quelques part et ça me comble de bonheur.

Je dis souvent, en rigolant à moitié, que j'ai fais un « pop » retentissant dans le monde. Enfant de nulle part, enfant de nul lieu je suis pourtant là. Dépourvu d'origine, de date de naissance, sans véritable nom de famille, je me suis construite une identité en partant de rien. De rien sauf de la beauté de toute chose, l'espoir. Car c'est bien ce que tu voulais cher Hash que j''espère ? Et si c'est bien ce que tu voulais, si je ne me fourvoie point, sois comblé. Car d'espoir je me nourris, d'espoir je vie jour et nuit.

Le Foyer Belladone est ma maison, Mlle Paloma Belladone est ma mère et chaque pensionnaires aînés ou cadets est comme mon frère, ma sœur. Parfois je crois que je pourrais aimer plus l'une ou l'un d'entre eux. Parfois je papillonne, je me test et je vie, et je ressens les plaisirs du cœurs et du corps. Mais tout cela n'est qu'éphémère, tout ça n'est que de la poudre au yeux qui pourtant me rend heureuse.

Je ne crois pas être une mauvaise fille ni une mauvaise élève, mais je ne crois pas que je voudrais réellement faire des études. Moi... Oui moi je veux parcourir le monde, découvrir l'intégralité du globe, chaque parcelle de beauté, chaque parcelle d'espoir avant de rentrer à la maison. Avant de retrouver Mlle Belladone, et mes très chers frères et sœurs. Revenir et prendre soin d'eux, leur laisser entrapercevoir une dose d’espoir sans faille et leur transmettre la même chose que tu m'as transmise il y a bien longtemps.

Cher Hash je ne me souviens plus de toi, pas même ton visage, mais ton odeur si rassurante et ce vieux poêle qui crépitent sont des souvenirs que je chérirais toute ma vie. Hash tu as étais mon père pendant trois ans, trois longues années et maintenant je ne peux que te remercier. Te remercier de m'avoir transmis le bonheur ultime, la liberté sans douleur. Oui Hash, mon très cher père, sache que moi aussi je t'aime. Indéniablement. Je t'aime pour l'éternité même si plus jamais je ne t'écrirais.

Prend soin de toi, découvre ce que tu m'as laissé et surtout, je t'en supplie, n'oublie jamais de m'aimer.

Ton Espoir.
Pseudonyme : Kiip Mendel
Âge : : 21 ans
Comment es-tu arrivé ici : : Par la porte millénaire ♥
Commentaire :  Invité t'es trop sex' ♥
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Good :: Little Weird Stories :: Un peu de toi, un peu de moi ♫ :: Présentations Validées-
Sauter vers: