Revenir en haut Aller en bas
Be Good
Bonjour mon petit loup et bienvenue sur Be Good !
Ici nous sommes NC-18, car le H/Y/Y et la violence sont autorisés.
Néanmoins, si tu décides tout de même de t'inscrire en étant mineur, tu seras responsable de tout ce que tu pourras lire et écrire en ce lieu.
Alors n'oublie pas, et plein d'amour sur toi ♥

 :: Little Weird Stories :: Un peu de toi, un peu de moi ♫ :: Présentations Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est-ce que tu sens le regret et la solitude qui font que je suis moi ? -Dimitri S. Nowak

avatar
Penelope C. Lynn
Admin - Ragondin Malicieux ♥
Messages : 29
Date d'inscription : 19/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Nov - 0:38
NOWAK S. Dimitri
Kozume KenmaHaikyuu!!!
Âge & Date de Naissance : 16 ans / 2 Aout 2000
Métier/études : Niveau 2 – 7ème année 
Nationalité/origines : Tchèques
Groupes : Diable de Tasmanie
Date d'arrivée au Foyer : Environ 1 an
Orientation Sexuelle : Bisexuel

Carnation : Grisâtre
Taille : 1m73
Corpulence : Maigrichons
Cheveux : Mi-long – Brun décolorés
Yeux : Jaune
Signe(s) distinctif(s) : A un teint maladif, porte souvent un masque devant son visage a cause de sa santé fragile et de ses allergies

Code:
[b]Kozume Kenma[/b] • [i]Haikyuu!!![/i] • Dimitri S. Nowak
Code:
[b]Niveau 2 - 7ème année[/b] • Dimitri S. Nowak
Hackeur
Solitaire
Timide
Naïf
Geek
Transparant
Gourmand
Lâche
Rancunier
Peureux
Discret
Taciturne
Histoire :
 Je suis un lâche. Je passe ma vie à fuir. Fuir ma famille, les relations sociales. Fuir mes problèmes. Je n'ai pas toujours été comme ça. Gamin, j'étais un garçon plein de vie, je me pavanais devant ma télévision en imitant mes héros de dessin animé favori, je lançais des Kamehameha dans la cours de récréation, j'échangeais subtilement mes cartes Magic en classe, j'affrontais mes rivaux dans un duel de Bayblade à la sortie de l'école et je me plongeais dans ma GameBoy Advence et ma dernière version de Pokemon en rentrant chez moi. Un petit bout d'homme tout ce qu'il y a de plus banal. Je ne m'entendais pas avec tout le monde, mais j'avais mon petit cercle d'amis avec qui j'aimais bien faire des bêtises.

Tout a changé quand je suis entré au secondaire. J'ai été séparé de la plupart de mes camarades qui ont été dans des établissements plus proches de chez eux. Les quelques personnes que je connaissais ont été réparties dans d'autre classe que la mienne, sauf un. Dylan est un garçon vraiment gentil, mais très timide. Ce n'est pas tellement qu'il se referme sur lui-même, mais nos camarades passaient leur temps à se moquer de lui parce qu'il est orphelin. Ça allait de la boutade rigolote, aux rabaissements constants, du harcèlement moral, puis à la violence physique. Il n'osait plus vraiment parler en public et j'étais la seule personne qui lui adressait toujours la parole. Je le faisais dans le secret, à l'abri des regards, ayant peur de m'attirer les foudres de ses agresseurs et d'être rejeté par les autres.

J'ai honte de moi et de mon comportement. J'ai été un très mauvais ami pour lui. Je me dis que c'est mieux d'avoir agis ainsi plutôt que de l'avoir totalement abandonné, mais je dis cela dans le simple but de me rassurer. C'est moi qui me suis de plus en plus renfermé sur moi-même, je me sentais lâche et faible, je me suis dit que personne ne pouvait compter sur moi, je me détestais. Pour m'empêcher de penser à cela lorsque je me retrouvais seul chez moi, je me suis plongé dans ce que j'aime le plus. Les projets d'avenir commençaient à se mettre en place à l'école et je voulais devenir information, je me suis donc réfugié dans la programmation, mes pensées se perdant entre les lignes de codes pour laisser place à une concentration rigoureuse.

Mais un jour cette situation explosa. J'attendais Dylan dans notre refuge secret, j'avais apporté mon tout nouveau Deck de Yugi-Oh dont j'étais si fière et j'avais hâte de le tester. Je ne sais pas combien de temps j'ai attendu dans le froid, mon bonnet glissant sur mes yeux et mon écharpe remontée jusqu'à mon nez. Je me souviens qu'il s'était mis à neigé et c'est pour ça que j'ai fini par rentrer chez moi. Lorsque je suis allé à l'école le lendemain, l'ambiance était plutôt tendue et le siège de Dylan était vide. Il devait certainement être malade... C'est ce que j'ai pensé pendant quelques jours avant d'apprendre l'horrible vérité. Mon meilleur ami que j'ai délaissé, mon meilleur ami que je n'avais jamais su soutenir avait déménagé. Ce soir où je l'ai attendu dans la neige avec mes cartes entre les mains, il s'était fait surprendre par les plus grands, frappés encore et encore jusqu'à ce qu'il perde connaissance. Ils avaient fui ayant eu peur de l'avoir tué et plus personne n'avait vu dès lors.

Au fil des semaines, cette culpabilité qui me rongeait devenait insoutenable. Je ne pouvais plus rester sans rien faire, je devais me racheter autant que possible. Un week-end alors qu'il faisait grand soleil, je suis resté enfermé dans ma chambre, volet et porte clos. Je n'en suis pas sorti, j'ai passé des heures à pianoter, à apprendre, à me renseigner, à appliquer. Ce n'a pas été très compliqué pour moi qui manie l'outil informatique avec tant d'aisance. J'ai craqué le réseau de l'école et j'ai dévoilé des informations confidentielles sur toutes les personnes qui avaient fait du mal à Dylan. J'ai changé leurs notes et leurs appréciations. J'ai aussi hacké leurs comptes sur les réseaux sociaux pour leur faire peur, pour venger mon ami et qu'ils ne recommencent jamais ce qui lui ont fait subir.

Aucune trace. Ne laisser aucune trace. J'étais sûr de les avoir toute supprimées, j'ai été très méticuleux. Mais en quelques semaines les fédéraux sont remontés jusqu'à moi. J'avais commis des erreurs, laissé des traces. Je ne sais pas lesquels, je ne sais pas comment. Je ne suis qu'un gamin inexpérimenté qui s'est pris pour un grand et qui a voulu faire justice lui-même et me voilà maintenant à la barre, avec pour protecteur un inconnu que seul l'argent intéresse, pour spectateur une famille trahis et pour juge des personnes éhontés par un tel comportement. La case prison était apparemment excessive pour un cas isolé, mais l'idée que je puisse recommencer leur hérissé le poil. Ils se sont donc débarrassés de moi en m'envoyant dans un foyer à l'étranger. Seul et loin de tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à une vie sociale.
Pseudonyme : ElyKyuh
Âge : 23 ans
Comment es-tu arrivé ici : : Double Compte o/
Commentaire : Amour amour amour ♥
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Le début d'un amour... à sens unique ! [ PV Anna ]
» SOS RPG[à sens unique]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Un amour à sens unique
» Rêve Ephémère ... Je trouverai un sens a ma vie ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Good :: Little Weird Stories :: Un peu de toi, un peu de moi ♫ :: Présentations Validées-
Sauter vers: